Pourquoi deux partenaires qui se sont mis ensemble pour vivre des moments positifs, du plaisir, de l’amour, … peuvent parfois se rendre la vie compliquée, voire impossible ? Comment revenir à une communication plus apaisée et constructive ?


Les difficultés dans la relation de couple sont fréquentes. Elles peuvent apparaitre et quelquefois s’amplifier inéluctablement au fil du temps jusqu’à devenir insupportables. Faire appel à une aide extérieure professionnelle devient alors indispensable pour éviter l’explosion. Chacun exprime lors des séances sa souffrance, ses reproches, parfois sa culpabilité. Voici une approche qui peut aider à y voir plus clair, à comprendre ce qui se « joue » dans le couple et donc aider à apaiser la relation et résoudre ces difficultés.

Un cas concret

Commençons par écouter ce que vivent Sandrine et Jordan.

schéma infini

Sandrine dit « je me sens prisonnière », « j’ai besoin de plus de liberté ». Plus Jordan essaye de s’approcher, plus elle a tendance à se fermer, à fuir, à le rejeter. Leurs relations sexuelles sont moins fréquentes qu’avant.
Jordan, de son coté, trouve Sandrine « dure ». Il fait « beaucoup d’efforts » pour le couple et ne voit « aucun retour » de la part de Sandrine. Il est inquiet pour son couple. Plus il sent Sandrine distante, plus il tente par tous les moyens possible de se rapprocher.
Mais ça ne marche pas et au contraire ça empire. C’est un cercle vicieux, un cercle tordu, ça ne tourne plus rond, parfois plus rond du tout !

Le huit infernal…

Cela forme comme un huit couché, cette figure qui symbolise l’infini. Ça se mort la queue ; il n’y a ni début, ni fin ; on ne sait pas où ça commence, qui a commencé ; on redoute comment ça peut finir… Chacun est convaincu que c’est la faute de l’autre … ou que c’est de sa propre faute. Et, bien souvent, ce jeu se pratique aussi en-dehors du couple, avec généralement une intensité moindre. Mais pourquoi ?
Chaque individu porte en lui son histoire, depuis sa naissance, voir avant, en passant par son enfance, son adolescence, … Cette histoire laisse en chacun de nous ses traces profondes. Celles-ci peuvent constituer en nous une partie fragile, qu’il est impératif de protéger car une souffrance importante est ressentie à chaque fois que cette partie est touchée. Nous n’avons souvent pas conscience que cette partie reste pleinement présente même des dizaines d’années plus tard. Nous développons donc inconsciemment une partie défensive sensée protéger la partie fragile. Et ces deux parties vont œuvrer dans chacune de nos interactions, sans que nous en ayons conscience. Et malheureusement, la partie sensée protéger est bien souvent inefficace voir contre-productive, entraînant constamment des interactions négatives pour soi et pour l’autre.
Sandrine cherche à ne pas étouffer (elle a eu une mère très présente, tellement présente qu’elle en devenait étouffante), tandis que Jordan cherche à ne pas être abandonné (il a toujours recherché dans son enfance des signes d’amour, sans jamais obtenir vraiment ce dont il avait besoin car ses parents étaient très occupés et peu expressifs de leur affection).

Comment faire tourner rond le couple ?

Comment sortir de ces interactions négatives qui se répètent et s’amplifient ? Comme elles durent souvent depuis des années, qu’une bonne partie des mécanismes ne sont pas conscients et que cela touche chacun profondément et entraîne beaucoup de souffrance, ce n’est souvent pas si simple de les arrêter.
Il existe de nombreuses approches thérapeutiques pour cela. A chacun de trouver celle qui lui convient le mieux. Cela passe généralement par une prise de conscience de ces interactions, de leur nocivité, de leurs mécanismes, de ce qu’elles touchent au plus profond de chacun des partenaires. Chacun doit pouvoir exprimer sa souffrance et écouter celle de l’autre, en se sentant le moins possible agressé, coupable, victime… Chacun doit pouvoir à la fois reconnaitre sa part de responsabilité et sa capacité à faire cesser les interactions négatives pour les remplacer par des positives. Chacun doit pouvoir réellement prendre soin de sa partie fragile. Cela amène à expérimenter d’autres comportement, à vivre différemment les situations, à réagir autrement. Le thérapeute accompagne pour aider à accepter les inévitables échecs et valoriser chaque changement, chaque succès. Cette démarche peut bien sûr être faite en thérapie de couple, mais aussi en thérapie individuelle puisque chaque partenaire peut agir pour faire cesser ce qui provoque de la souffrance dans le couple.
Ainsi, Sandrine et Jordan pourront à nouveau vivre une relation harmonieuse et positive…

Qui n’a pas éprouvé du stress avant un moment important, au point d’en perdre ses moyens ? En mobilisant les ressources intérieures de l’individu, l’hypnose peut être une réponse très efficace au manque de confiance.

Les histoires de couple sont parfois courtes, parfois longues, parfois calmes, parfois tumultueuses. Comme le disent les Rita Mitsouko, "Les histoires d'amour finissent mal, en général". Comment ne pas faire subir ce sort à cette relation ? Un couple durable est-il encore possible à notre époque où tout va très vite, où on zappe facilement d'une chose à l'autre, où on consomme et on jette ?

Tristesse, colère, joie, peur, honte,... nous ressentons tous des émotions. Pour certains, ces émotions sont peu présentes : « Tu as aimé ce film ? Mouais, pas mal... ». Pour d'autres, elles sont tellement envahissantes qu'elles en deviennent nuisibles : « Quand je suis face à lui, j'ai une boule au ventre, je me mets à transpirer et je suis incapable de réagir ». Pourtant, la capacité d'exprimer et de ressentir des émotions est indispensable à la mise en œuvre des comportements rationnels. Puisqu'elles sont inévitables et indispensables, autant les utiliser au mieux !

Je_suis_Charlie.jpgPourquoi des millions de citoyens se sont levés en disant "Je suis CHARLIE" ? Voici une analyse psychosociologique.

L'association Optime vous convie à la conférence-débat "La relation de couple, un jardin à cultiver" jeudi 21 mai 2015 à 20h10 à la maison des association de Grenoble, 6 rue Berthe de Boissieux, à proximité de la caserne de Bonne. Cette conférence sera animée par Brice Laguionie, praticien en psychothérapie et sexothérapie. Accès libre et gratuit.

Go to top